Le tatouage, à l’origine. C’était un signe d’appartenance à un groupe, c’est une pratique universelle et ancestrale. Aujourd’hui, la pratique et la symbolique du tattoo ont considérablement évolué mais la raison pour laquelle on se fait tatouer reste de se démarquer des autres. Le tatouage avait presque disparu mais au XVIIIe siècle les marins le réintègrent. Le tatouage jusqu’en occident, tous les marginaux veulent le leur !

En effet, c’est les prisonniers qui vont faire connaître cette pratique au fil des années en occident. Seulement, ce n’était pas tout le temps avec leur bon vouloir, ça été aussi une punition notamment pendant l’esclavage et le 3ème reich ou ils étaient marqués comme des animaux. Puis il se démocratise dans les années 70, ces sont les rockers, punk ou les bikers qui sont les premiers a tester le tatouage comme un geste de rébellion. Les années 90 sont un tremplin pour les tatouages devenant une mode, ce qui permet aux matériel et aux techniques d’être améliorées. En effet, les conditions d’hygiène sont maintenant très encadrées par le S.N.A.T, il devient donc plus sûr et sain.

Le perfectionnement de cette pratique permettant à chacun de se faire tatouer ce qu’il voulait transformant des tatoués en véritable œuvre d’art.